Rechercher

L'art d'écouter...

Dernière mise à jour : 18 févr.



Il y a un art d'écouter. Entendre est une chose, écouter en est une autre.


Pour écouter réellement, on doit mettre de côté tous les préjugés et les idées qu'on se fait d'avance sur les choses du quotidien.

Écouter est une chose ardue. On n'écoute jamais véritablement car notre esprit est trop encombré d'informations sans valeurs, par conséquent il n'est jamais libre. On pense savoir tant de choses sur tout. On a un avis sur tout. Ainsi ill devient très difficile d'écouter.


Quand on sait écouter totalement, cet acte engendre une forme de libération. On ne peut apprendre que parce qu'on est attentionné et passionné. Quand on se passionne pour quoi que ce soit on apprend vite. Quand on apprend sans en avoir envie, c'est un effort qui se résume à une simple accumulation de faits, sans grande importance. Écouter avec intérêt ne requiert aucun effort, aucune concentration. En revanche, écouter quand on est occupé à juger, évaluer, mesurer, critiquer, se transforme en un effort qui dissipe l'attention.


Il y a la concentration et puis l'attention. La concentration est un processus sélectif de la pensée qui écarte certaines choses pour se concentrer sur d'autres. Cela implique une tension qui se traduit par un effort de'écarter les images qui se précipitent, afin de ne conserver que celles qui nous intéressent..


Et puis il y a l'attention, qui n'est pas issue de la pensée. L'attention n'est pas un processus sélectif, et quand on est totalement attentif le bruit de la pensée cesse.

La pensée est la mesure du temps, l'attention est de l'instant présent. Être attentif c'est observer le fait d'une vérité. Être dépendant de la pensée c'est observer l'image, l'abstraction. Ainsi, on découvre qu'il est possible de percevoir la nature intrinsèque d'une chose, observer la vérité d'un fait, en apprenant à écouter autrement et en y donnant une attention totale.

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout