Rechercher

On ne veut pas connaître la vérité.

Dernière mise à jour : 28 avr.



Le chaos est la manifestation de l’esprit confus qui doute et qui ne sait pas vraiment comment régler les différentes contradictions du quotidien. À savoir, penser une chose et faire autrement, vous savez.. Être abreuvé d’informations à longueur de journée entretient la confusion. Ce que raconte la majorité des journalistes est biaisé, orienté, déformé, manipulé, et sans grande valeur. Ainsi, la première chose à faire pour quiconque souhaîte vivre harmonieusement est de jeter sa télévision et d'éviter les journaux mainstream. C’est le premier acte citoyen pour toute personne désireuse de changements profonds. On n’a pas idée du bien que cela représente de vivre hors de portée des médias et de leurs désinformations anxiogènes permanentes. Faites-en l’expérience, vous verrez.


On entretient une relation malsaine et vulgaire avec le besoin de s’informer. Qu’attendons-nous au juste, de la distraction, de la violence pour nous secouer, de la brutalité, de la nostalgie pour faire trembler les violons, des trémolos pour ressentir des pseudo-émotions ?


Non, notre quête de soit-disant informations est une distraction, encore une façon de s’anesthésier l’esprit pour ne pas regarder le vide qui nous remplit.

On ne veut pas connaître la vérité, elle dérange trop. Cela impliquerait de modifier totalement son mode de vie. Et on n’est pas prêt à changer quoi que ce soit. On préfère espérer, imaginer, rêver, s’inventer une réalité déconnectée de ce qui est réellement. Le fait est que nous sommes incapables de percevoir la nature des choses car nous sommes bien trop encombrés par le passé et les accumulations psychologiques.. Ainsi, le chaos et le désordre règnent.


Changer sa vision du monde implique une certaine qualité d'écoute, non polluée par les convictions et les certitudes qui génèrent le bruit intérieur de la pensée. On peut alors percevoir ce qui est vrai et agir en conséquence.

L’espoir implique une projection, l’attente d’une amélioration, d’une tournure plus favorable, d’un ailleurs autrement. On espère que notre existence continuera au-delà de la mort du corps. On espère obtenir une meilleure position sociale, avoir toujours plus d’argent, être plus performant dans la course, plus érudit, avoir une plus grosse bagnole, voir l’OM gagner contre le PSG etc. On ne fait que se projeter dans ce qui n’est pas, et puis on est déçu de ne pas l'obtenir.


On passe ainsi sa vie à faire le yoyo, à entretenir le désordre. Car rien de tout cela nous aide à mieux comprendre qui on est, à vivre plus élégamment, et aussi moins égoïstement.

Tout n’est pas équivalent dans la vie voyez-vous. L’ombre n’est pas égale à la lumière, tout comme l’amour et la haine, ou bien encore la beauté et la laideur. Tout ceci n’est pas une question d’interprétation. L’esprit confus et égo-centré pense que la beauté c’est selon chacun, mais non. Cette dernière existe hors des schémas de la pensée, quand l'observateur qui est l'égo n’est plus. Ce n’est alors plus ma beauté ou la vôtre, mais la beauté. Tout comme la vérité existe hors de tout ce qui est mensongé. Croire en une idéologie et sa propagande organisée est par nature mensongé..


C’est en observant tout ce qui est mensongé qu’on s’en libère, et alors on peut découvrir ce qui relève de la vérité.


41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout