top of page
Rechercher

Non, l'espoir ne fait pas vivre...


On dit que l’espoir fait vivre n’est-ce pas ? On a tendance à accepter les formules, les dictons et les idées reçues trop facilement. On cesse de questionner car la routine du quotidien ne permet pas de prendre le temps de questionner le fond des choses. On est bien trop occupé à devenir, à espérer. Mais faut-il attendre quoi que ce soit de l'avenir ?


On dit que l’espoir fait vivre n’est-ce pas ? On a tendance à accepter les formules, les dictons et les idées reçues trop facilement. On cesse de questionner car la routine du quotidien ne permet pas de prendre le temps de questionner le fond des choses. On est bien trop occupé à devenir, à espérer. Mais faut-il attendre quoi que ce soit de l'avenir ?



Contrairement à ce que l’on pense, l’espoir ne fait pas vivre. Espérer est une projection dans l’avenir qui permet l’évitement. C’est un piège habile de la pensée espérant ainsi gagner quelque chose. Espérer engendre la déception. Toutes les idéologies et les systèmes de croyance sont basés sur cette notion d’espérance.


Il n’y a aucune vérité hors des faits. L’attente d’une amélioration ou d’une tournure plus favorable est illusoire. On espère que son existence continuera au-delà de la mort du corps. On espère obtenir une meilleure position sociale, avoir toujours plus d’argent, être plus performant dans la course, plus érudit, avoir une plus grosse bagnole, voir l’OM gagner contre le PSG etc. On ne fait que se projeter dans ce qui n’est pas. Puis vient ensuite les faux espoirs, et le soufflet retombe. Ce sont toutes les déceptions liées aux attentes et à l’espoir qui encouragent les dépressions. Les projections et les croyances sont déceptives.


Nul besoin d’espérer, il faut juste acter ce qui s’impose.

30 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page