Rechercher

Connaissez-vous le Reïki ?

Dernière mise à jour : 23 nov. 2021



Le Reïki est une pratique thérapeutique ancestrale japonaise qui consiste à soulager les douleurs et à faire circuler l'énergie dans le corps par simple apposition des mains. Souvent controversée, elle a néanmoins ses adeptes et semble se démocratiser de plus en plus.


Nous avons tendance à nier tout ce qui ne relève pas des autorités de la médecine traditionnelle, et que tout ce que l'on ne comprend pas. Nous nions l'immatériel et l'existence d'une énergie "cosmique" dans l'individu unifié. Nous préférons succomber au savoir académique et dépendre du système de santé classique, avec ses médecins et ses laboratoires pharmaceutiques. Nous optons pour le vaccin ou la pilule miracle, plutôt que l'intelligence du corps et l'ordre naturel des choses intangibles. Qu'à cela ne tienne !


Nous nous retrouvons ainsi dans une société de malades totalement dépendante de l'ordonnance et de molécules chimiques. Tant qu'on peut nous filer un médoc, on n'en demande pas moins. Mais qu'en est-il du Reïki ?

Et bien cette pratique n'échappe pas au jugement de ceux qui colportent les valeurs traditionnelles, refusant que l'on mette en doute leur savoir bien défendu, tel des pots de miel dans une vitrine fermée à double tour. Gare à celui qui tente de trouver des réponses en lui-mème… Quant à celles et ceux qui questionnent l'existence et qui ne prennent rien pour argent content, force est de constater qu'il y a des disciplines qui apportent de réels bienfaits. Ces derniers vont bien au-delà des méthodes traditionnelles. Le Reïki en fait bien sûr parti. On pourrait en dire tout autant des magnétiseurs, ostéopathes, guérisseurs etc.. Cependant ne s'improvise pas guérisseur qui veut pour autant..

Quelle est la nature de l'énergie qui circule en nous et comment peut-elle agir bénéfiquement sur l'être malade ?

Et bien on pourrait tenter d'expliquer les choses comme ceci. Tout d'abord, si l'on observe minutieusement les méchanismes psychologiques à l'oeuvre, sans affect ni émotionalité, on voit bien que depuis la nuit des temps, l'individu tente de répondre à ses différentes peurs et angoisses liés à la mort, au besoin de donner de la continuité à ses attachements et à ses désirs les plus profonds. Ainsi, par crédulité a-t-il confié sa gestion de l'au-delà aux religions organisées qui en ont fait un business, un moyen de contrôler les peuples de par le monde. L'invention d'un dieu incarné et la propagande religieuse à pris presque tout l'espace disponible pour en faire un concept qu'on ne doit plus questionner. Il nous faut cependant répondre aux questions de l'origine de la vie, de l'ordre cosmique et de la mort.

On ne peut nier qu'il existe une énergie d'où tout prend naissance et vers quoi tout retourne. Cet ordre naturel dans l'univers est présent dans la fleur, la rivière et tout ce qui nous entoure, ainsi qu'en nous.

Chez les êtres incarnant l'humilité et l'absence d'égo, cette énergie semble circuler librement. Quant aux personnes centrées sur elles-mèmes, l'espace intérieur est bien trop petit pour que quoi que ce soit puisse se manifester, hormis le désordre et la confusion. Ainsi, les guérisseurs "authentiques" manifestent une qualité d'attention, d'écoute, d'humilité et de générosité qui permettent à l'énergie de circuler abondamment. C'est en cela qu'ils permettent la guérison. Ces individus sont rares car l'humanité semble avoir succomber à la société de consommation, à sa quête de sensations, de plaisirs et de divertissements en tout genre. Cette dernière est devenue un espace peuplé d'égos, de paraitre et de faux semblants. Chacun oeuvrant pour son devenir, sans aucune grandeur.


Il est cependant donné à tout le monde de partager cette énergie vitale. C'est possible dans le silence et la fin de la pensée traditionnelle, qui est le passé et le temps. De cet espace non polué par les accumulations, un espace vierge permet de recevoir et percevoir la beauté et l'amour, et de la partager.

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout